Les Amérindiens : des Lamanites à sauver

En 1830, le Livre de Mormon expose l’origine hébraïque des Indiens d’Amérique. Cette idée est alors répandue aux États-Unis : on la retrouve par exemple dans View of the Hebrews or the Tribes of Israel in America, un ouvrage écrit en 1823 par le pasteur congrégationaliste Ethan Smith (1762-1849)1.

Le Livre de Mormon raconte l’épopée d’anciennes civilisations amérindiennes descendantes d’Hébreux qui auraient fui la Palestine en 600 avant Jésus-Christ sous la direction du prophète Léhi, un descendant des tribus d’Éphraïm et de Manassé. En terre promise (soit en Amérique), ils se seraient divisés en deux groupes : les Néphites, descendants de Néphi, fils fidèle de Léhi, et représentés comme bons car obéissants à Dieu ; et les Lamanites, descendants du fils rebelle Laman, et perçus comme méchants car désobéissants aux lois divines. Afin de mieux distinguer les Néphites des Lamanites, Dieu aurait maudit ces derniers par une peau sombre :

Et [Dieu] avait fait tomber la malédiction sur eux […] à cause de leur iniquité […] C’est pourquoi, comme ils étaient blancs et extrêmement beaux et agréables […] le Seigneur Dieu fit venir sur eux une peau sombre2.

Le prophète Joseph Smith s’adresse aux Lamanites
lithographie, E. W. Clay, 1844
Smithsonian NMAH

Les Lamanites étant des descendants de tribus d’Israël, leur conversion participe au rassemblement d’Israël qui doit se faire avant la seconde venue du Christ. Dès 1830, les premiers missionnaires saints des derniers jours dirigent donc leurs efforts prosélytes vers les Amérindiens3. Les Lamanites manifestent cependant peu d’intérêt pour le mormonisme et les missionnaires mormons concentrent finalement leurs efforts sur le Royaume-Uni.

Baptême de « Lamanites » par un missionnaire mormon, Utah
photographie de C. R. Taylor, 1875
Smithsonian NAA

Dans les années 1960, alors que le gouvernement américain œuvre à l’assimilation des Amérindiens, l’Église mormone témoigne encore d’un intérêt particulier pour les Lamanites, sous l’inspiration de son apôtre Spencer Kimball qui préside le « comité Lamanite » de l’Église. Kimball affirme en 1960 :

Le jour des Lamanites approche… ils deviennent maintenant blancs et agréables, comme cela leur fut promis4.

Ce « jour des Lamanites », prophétisé dans le Livre de Mormon, doit précéder le retour du Christ. Pour participer à la réalisation du « jour des Lamanites », l’Église mormone met en place un « programme de placement », de 1954 à 1972. Pendant l’année scolaire, des familles mormones accueillent gratuitement de jeunes Lamanites, qui retournent dans leurs familles, en réserve indienne, pendant l’été. Plus de dix mille familles mormones se sont portées volontaires pour soutenir le programme de placement, accueillant plus de vingt mille enfants amérindiens5.

De jeunes Navajos du programme de placement entourent le dirigeant mormon George Albert Smith, 1949
Harold B. Lee Library, Brigham Young University

L’Église mormone entend aussi œuvrer en faveur de l’éducation des Lamanites par le biais de son université Brigham Young (Provo, Utah). À partir de l’année 1963 et jusqu’aux années 1980, elle investit en moyenne sept cent mille dollars par an pour financer des bourses d’études et des programmes universitaires réservés aux Amérindiens. Si BYU comptait quarante-trois étudiants amérindiens en 1963, elle en compte plus de cinq cents dans les années 1970. Elle est alors l’université étatsunienne qui a le plus d’étudiants amérindiens6.


1. Mark Scherer, The Journey of a People. The Era of the Restoration (1820-1844), Independence (MO), Community of Christ Seminary Press, p. 96-99.

2. Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, « 2 Néphi 5,21 », Le Livre de Mormon : https://www.churchofjesuschrist.org/study/scriptures/bofm/2-ne/5?lang=fra (page internet consultée le 22/10/2020).

3. Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, « Section 32 :1-3 », Doctrine et Alliances, https://www.churchofjesuschrist.org/study/scriptures/dc-testament/dc/32?lang=fra (page internet consultée le 22/10/2020).

4. Spencer Kimball, discours prononcé lors de la conférence générale de l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, 7 octobre 1960, One Hundred Thirtieth Semi-Annuel Conference of the Church of Jesus Christ of Latter-day Saints : Report of Discourses, Salt Lake City, The Church of Jesus Christ of Latter-day Saints, 1960, p. 34.

5. Armand Mauss, All Abraham’s Children. Changing Conceptions of Race and Lineage, Urbana/Chicago, University of Illinois Press, 2003, pp. 86-88.

6. Ibid., pp. 89-92.


Citer cet article : chrystal vanel, "Les Amérindiens : des Lamanites à sauver", Publié sur ReLRace - Religions, lignages et « race » le 30/11/2020, consulté le 24/06/2022, https://relrace.hypotheses.org/863.

Vous aimerez aussi...